next slidePage d'accueil du blog

Faire un feu de camp dans la nature

Un homme fait un feu de camp

Comment faire un feu de camp dans la nature et ne laisser aucune trace

Que serait le camping sans la joie de faire un feu de camp autour duquel se retrouver entre amis à la nuit tombée, pour se raconter des histoires effrayantes, chanter en chœur accompagné d’une guitare ou faire griller des chamallows ? On se le demande aussi.

Mais pour réaliser cette image d’Epinal, encore faut-il savoir construire un feu de camp (rassurez-vous, ce n’est pas si difficile). Si vous n’avez jamais eu de cheminée et n’êtes pas habitué au barbecue, une petite mise au point s’impose.

Le feu de camp représente un retour aux sources enfouit en beaucoup d’entre nous, que l’on recherche souvent en vacances pour profiter des choses simples de la nature. Pour être sûr de faire du feu dans les règles de l’art, il vous faudra également bien connaitre la législation qui est très précise sur le sujet.

Dans cet article vous trouverez toutes les informations dont vous avez besoin pour faire le parfait feu de camp, facilement et en toute sécurité, ainsi que ce qui est à proscrire lorsque l’on fait du feu en pleine nature.

Les étapes pour faire un feu de camp

En suivant ces quelques points, vous construirez les feux de camps les plus robustes et les plus sûrs qu’il soit.

Renseignez-vous sur le temps qu’il va faire

Ça peut paraitre évident, nous en conviendrons. Si la météo annonce des pluies diluviennes, préférez reporter votre projet de feu de camp. Toutefois, si un climat légèrement humide est prévu – ou s’il a déjà plu le jour où vous prévoyez de faire un feu de camp – pensez à rassembler suffisamment de combustibles (journaux, cartons…) pour parer à des conditions un peu plus difficiles. Et votre feu devra être d’autant plus puissant que les campeurs environnants risqueront d’avoir froid. Enfin, si de grands vents sont prévus, n’essayez surtout pas d’allumer de feux de camp. Les bourrasques pourraient attiser le feu et le rendre totalement immaitrisable.

Trouvez un emplacement dégagé pour votre foyer

Assurez-vous toujours que votre feu de camp ne risque pas de se propager aux alentours. Veillez donc à ce qu’il n’y ait pas d’arbres dont les branches pencheraient au-dessus du futur feu ni que des branches sèches ne soient en contact avec le foyer. Préférez donc installer votre feu de camp sur la terre (sans herbe, sans gazon).

Creusez un trou profond dans le sol et encerclez le foyer de pierres

Le trou doit avoir une forme conique (avec la zone la plus profonde au centre) afin de contrôler au mieux le foyer si le feu venait à prendre trop d’importance. Cela vous permettra également de rassembler les cendres après les festivités. Rassemblez des pierres assez grosses et placez-les autour du trou, afin de délimiter le foyer et contenir le futur feu.

Préparez du matériel pour éteindre le feu

Nous ne sommes jamais à l’abri d’un débordement, et la beauté d’un feu de camp réside également dans son côté naturel. Pour éviter la catastrophe, ayez sous la main des seaux d’eau ou du sable, voire même un extincteur.

Rassembler du petit bois

Il ne suffit pas de journaux et de bûches pour allumer un feu. Ce qui va permettre au bois de chauffer et s’enflammer, c’est le petit bois. Pour ça, récupérez de petites branches – assurez-vous que le bois soit bien mort et sec – des brindilles, de l’écorce sèche, de la mousse bien sèche et/ou des feuilles mortes.

Trouvez des bûches

Récupérez des bûches de bois dans la nature environnante (encore une fois, les plus sèches possibles). Pour un feu de bois moyen, préférez des bûches de la largeur d’un bras. Ramassez-en un bon nombre pour pouvoir entretenir le feu aussi longtemps que vous le souhaiterez.

Disposez le papier et le petit bois

Faites un tas de feuilles de journaux chiffonnées sommairement et de cartons au centre du foyer. Par-dessus, ajoutez le petit bois (écorce, feuilles, brindilles, etc.) en bonne quantité en formant une sorte de pyramide. Pensez à laisser des espaces suffisamment larges pour que l’air puisse circuler. Le tout doit être suffisamment empilé pour qu’une fois allumé, la chaleur de ce tas de combustible soit concentrée au même endroit et fasse grimper la température du foyer.

Ajouter les bûches

Au-dessus des combustibles, disposez les bûches à la verticale les unes s’appuyant sur les autres en formant un tipi de bois. Assurez-vous que la structure est suffisamment solide pour tenir toute seule et espacez les rondins également afin de permettre au vent de passer.

Cuisine au dessus d'un feu de camp

Allumez le feu !

Avec une allumette, un briquet ou un allume-gaz, allumez les combustibles (journaux, mousse, brindilles) à plusieurs endroits. Tout le petit bois va bientôt s’embraser et le feu va se répandre sur les plus grosses bûches.

Rajoutez des bûches

A mesure que le feu grandit, ajoutez de nouvelles bûches pour maintenir la température et entretenir le foyer. Ça y est ! Vous avez un beau feu de camp, chaud et crépitant. A vous les pics à brochettes et les mélodies de votre enfance.

Bons conseils : ce qu’il ne faut surtout pas faire avec un feu de camp

Le feu reste un élément dangereux s’il n’est pas maitrisé. 

Ne jamais laisser le feu sans surveillance

Même s’il vous parait totalement sécurisé, un coup de vent ou une bûche qui bouge peut très rapidement provoquer un départ d’incendie. On entend si souvent parler de feux de forêts dévastateurs causés par des campeurs insouciants qui ont abandonné leur feu de camps.

Ne laissez jamais un enfant seul près du feu

La chaleur, le mouvement et la couleur des flammes ont un effet hypnotique, surtout sur les plus jeunes. Un enfant aura vite envie de voir si son bâton, sa feuille morte ou son pic en bois peut bruler et sans la supervision d’un adulte, une catastrophe est vite arrivée.

Ne pas bruler de matériaux non naturels

Assurez-vous qu’aucun des convives ne s’amuse à mettre des objets en matériaux toxiques – tels que du plastique – dans le feu. Outre le fait que le plastique ne se consumera pas totalement et laissera des résidus sur le sol, il peut produire une fumée toxique.

N’ajoutez pas de produit pour attiser le feu

Ne versez pas d’essence sur les flammes, cela peut produire une montée en puissance du feu qui peut se révérer incontrôlable et très dangereux. Des fuites d’essence autour du foyer peuvent également facilement créer un incendie.

N’abandonnez pas un feu « presque » éteint

Encore une fois, les flammes peuvent facilement reprendre, même s’il ne reste que quelques braises. Assurez-vous que tout le foyer est totalement éteint avant de quitter le site.

Questions-réponses sur le feu de camp

Voici plusieurs réponses à des questions fréquentes afin de vous rassurer sur l’organisation du feu de camp et les autorisations en vigueur.

Comment éteindre le feu ?

Quand la fin de la soirée et l’heure d’éteindre le feu sont arrivées, arrosez d’eau progressivement le foyer (inutile de noyer le feu sous un seau d’eau complet ou d’utiliser l’extincteur si tout est sous contrôle et que vous ne cherchez qu’à l’arrêter prudemment). Quand le feu est éteint, utilisez un bâton pour mélanger les cendres et assurez-vous que toutes les braises sont également éteintes. Vous pourrez considérer que le feu est éteint une fois que les cendres sont froides. Assurez-vous-en en plaçant la paume de votre main au-dessus des cendres plutôt qu’en les touchant…

Est-ce que le feu de camp est autorisé en camping sauvage ou bivouac ?

L’article L131-1 du code forestier interdit d’allumer un feu de camp à moins de 200 mètres d’une forêt sur un terrain dont on n’est pas propriétaire. Des réglementations locales existent également. Pensez à consulter le règlement des parcs naturels dans lesquels vous prévoyez de bivouaquer et contactez l’Office National des Forêts pour plus d’informations.

Je campe sur un terrain de camping, puis-je faire un feu de camp quand même ?

Si vous résidez sur un terrain de camping, renseignez-vous dans le règlement. Certains campings autorisent les feux de camps mais dans des zones prévues à cet effet.

Quelle quantité de bois rassembler pour mon feu de camp ?

Cela dépend bien sûr de la taille du foyer, de la durée prévue de votre soirée et de l’utilisation que vous allez avoir de ce feu (est-ce un simple feu d’ambiance ou allez-vous vous en servir pour vous nourrir et vous chauffer toute la nuit ?). Quoi qu’il en soit, rassemblez environ deux fois plus de petit bois et de bûches que ce dont vous pourriez penser avoir besoin. Vous serez ébahis de voir à quelle vitesse votre stock va partir.

Que faire du foyer et des cendres une fois le feu terminé ?

Au lendemain de votre soirée, une fois que le foyer est totalement refroidi, pensez à faire disparaitre toute trace de votre passage et laisser l’environnement dans l’état dans lequel vous l’aviez trouvé. Si vous avez dû creuser un trou, rebouchez-le, enlevez les pierres du passage et dispersez les cendres autour du campement.

A vous les soirées illuminées !

  • Le plus grand choix

    Campings de tous types
  • Filtres et avis vérifiés

    Pour trouver le camping idéal
  • Rapide, efficace et sécurisé

    Réservations et paiements

Recevez nos bons plans directement dans votre boîte mail

    Nos partenaires